07/12/2015

Gérard Penot, consacré Grand Prix de l'Urbanisme 2015

Consacré pour ses positions sur le rôle de l’urbanisme dans la construction de villes solidaires, Gérard Penot avait convaincu l’EPA en 2008 d’être le maitre d’œuvre urbain de la ZAC Châteaucreux notamment grâce à son approche sensible du quartier en y impliquant ses habitants et ses usagers et aussi à sa façon de considérer le grand paysage stéphanois.

Un travail exemplaire que la ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la ruralité, a également tenu à saluer dans un contexte forcement particulier après les attentats du 13 novembre. « Je veux soutenir avec force votre proposition, avait-elle affirmé. Celle de redonner à l’espace commun sa vocation première : promouvoir la fraternité, que l’on appelle plus simplement et plus communément le vivre-ensemble ».

Dans son discours, Gérard Penot est revenu sur les événements du 13 novembre rappelant à tous l’importance de l’espace public.

« Les terroristes ont attaqué l’espace public, réel, celui dans lequel les êtres vivants bougent, s’assemblent et exercent leurs libertés. Car c’est aussi cela qui, avec une conscience calculée, leur est inacceptable. Que nous puissions déplacer nos corps, par plaisir de vivre ensemble nos émotions, par plaisir de danser et d’écouter les vibrations de la musique. Le plaisir d’user de nos inclinations, de nous mouvoir et de nous voir, cela leur est inadmissible. Et c’est dans ces espaces publics que se forge notre identité. Il n’est nul besoin contrairement à ceux qui s’en inquiètent d’aller à la recherche éperdue de notre identité. »

Retrouvez plus bas quelques exemples du travail de Gérard Penot sur Châteaucreux : la venelle piétonne aux abords du bâtiment CNCESU et la mise en valeur des collines stéphanoises depuis le Square Maurice Violette.

 

Plus d'informations sur l'EPA de Saint-Etienne et le quartier Châteaucreux 

 

(c) une , vignette et article - Marie-Douce Albert / Le Moniteur  

Situer sur la carte